Prix 2024 de la publication scientifique Fondation de la Mer - Institut de l'Océan

Lors de l'assemblée générale de l'Institut de l'Océan, a été remis le prix de publication de thèse de la Fondation de la Mer - Institut de l'Océan à Laetitia DRAGO et Robin GAUFF.

Remise du prix

Le prix de la publication scientifique de thèse de la Fondation de la Mer - Institut de l'Océan a été attribué à Laetitia DRAGO et Robin GAUFF pour leurs travaux interdisciplinaires.

Le prix a été remis par Madame Pascale Joannot, présidente du conseil scientifique de la Fondation de la Mer et monsieur Christophe Prazuck, directeur de l'Institut de l'Océan.

Laetitia DRAGO

Référence article : Distribution mondiale de la biomasse du zooplancton estimée par imagerie in situ et apprentissage automatique. Frontiers in Marine Science, 2022, 9:894372. doi: 10.3389/fmars.2022.894372
Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-mer, UMR 7093, Sorbonne Université, CNRS

Émerveillée par le monde marin et plus particulièrement par le plancton, Laetitia a réalisé son master en Science de la Mer à Sorbonne Université durant lequel elle a étudié ces organismes fascinants dans les stations de Roscoff, Banyuls et Villefranche-sur-Mer. Elle réalise sa thèse au sein de l’équipe COMPLEx du Laboratoire d’Océanographie de Villefranche (LOV, Sorbonne Université) sur la pompe biologique du carbone à travers l’utilisation d’imagerie in situ sous la direction de Lars Stemmann et Rainer Kiko. Cette thèse est articulée autour de deux axes principaux : 1) l’estimation de la biomasse zooplanctonique globale via l’utilisation d’imagerie et de modèles d’habitats, 2) l’export et de la morphologie des particules marines en Nord Atlantique pendant la campagne EXPORTS 2021.

Robin GAUFF

Référence article : Le gradient de pollution entraîne une adaptation locale et une variabilité spatiale à petite échelle des communautés et des fonctions dans un environnement marin urbain. Science of the Total Environment, 2022, 838, 155911. doi: 10.1016/j.scitotenv.2022.155911 Adaptation et Diversité en Milieu Marin, Station Biologique de Roscoff, UMR 7144, Sorbonne Université, CNRS

Après une licence en biologie et un master en sciences de la mer à la Sorbonne Université, Robin a effectué sa thèse à la station biologique de Roscoff sous la direction de Christophe Lejeusne et Dominique Davoult. Il aétudié la diversité et le fonctionnement des communautés portuaires en regardant comment des gradients de pollution impactent les communautés sessiles sous les pontons des ports et comment différent aspects du changement climatique les impacteront dans le futur. Pour faire cela, il a utilisé de nombreuses expérimentations/simulations sur le terrain. Après sa soutenance, il s'est concentré sur l'étude du potentiel de l'éco-ingénieure pour lutter contre les espèces introduites à l'IFREMER. En ce moment, il travaille en tant de post-doctorant à la station marine de Chioggia (Université de Padova) où il se concentre sur les paternes de distribution des espèces dans les milieux urbains à large échelle.